Partagez | 
 

 Envoi postal [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  
S'amuser c'est Apprendre.
avatar
© Giphy
ϟ CELEBRITE : Matt Davis
ϟ © AVATAR : Tag
ϟ PARCHEMINS : 22
ϟ DIPLOME[E] LE : 09/12/2017
ϟ GALLIONS : 27
ϟ AGE DU PERSONNAGE : 40 ANS
ϟ PROFESSION : PROFESSEUR DE POTIONS
ϟ SORTILEGE PREFERE : WINGARDIUM LEVIOSA
Sacha V. Dimitrov
S'amuser c'est Apprendre.
(#) ♣ Envoi postal [libre]

par la plume de Sacha V. Dimitrov ϟ Posté Mar 12 Déc - 8:52






"Sacha Dimitrov & perso"






un hibou pour le monde

J’observais l’horizon blanc. Les hiboux ululaient un peu dans la volière, impatients de partir voler. Décidé d’envoyer une lettre à Abigail, je m’étais donc levé tôt ce matin du dimanche. A cette heure-ci, les couloirs sont plus calmes, la volière aussi. Tout est reposant. Pas de cris, ni de hurlement incessant des élèves qui courent dans les couloirs. J’aimais le dimanche matin. Je m’inquiétais aussi pour mon petit frère. On s’était encore disputé la semaine précédent mon départ pour Poudlard. J’ai beau être le Roi des Potions, je n’en avais pas encore trouvé une qui pourrait l’aider, lui. J’ignorais comment faire pour qu’il aille mieux. Heureusement, il n’avait pas encore décidé de partir de chez nous, cela ne saurait tarder, mais pour le moment, il habitait encore à la maison, et j’avais au moins une petite idée de ce qu’il pouvait faire de ses journées. Et même, si nos relations n’étaient pas au beau fixe, il rentrait tous les soirs. Et puis, il y avait Abby, avec qui, il arrivait un peu à discuter. Peut-être parce qu’elle n’était pas sa sœur, peut-être parce qu’elle était Langue-de-Plomb et qu’elle savait garder les secrets, ou juste parce qu’elle n’était pas moi. Cela me rassurait quelque part, de savoir qu’il avait quand même un adulte vers qui se tourner de temps en temps.

Ma Chouette, Eylops, m’observa d’un air de dire « quand est-ce que je pars là, j’en ai marre ». J’ai souri avant de lui accrocher la lettre à sa patte gauche. Elle me mordit le doigt de mécontentement, d’avoir été aussi long à l’envoyer voler. « Aieuh ». J’ai aspiré le sang en l’observant prendre son envol. Le parc de Poudlard commençait à s’éveiller. Les oiseux chantaient bruyamment dans les arbres, le vent soufflait légèrement mais il ne faisait pas froid. Le Saule Cogneur, lui, semblait dormir tranquillement, profitant encore un peu du calme qui régnait dans le Château. Demain, je commençais mes cours avec les élèves de cinquième année de Gryffondor et Serpentard. Autant, j’adorais enseigner, autant je détestais le faire à ces deux maisons lorsqu’elles étaient réunies. Les élèves étaient insupportables, se détestant, s’envoyant toujours pique sur pique, faisant exploser leurs chaudrons. Ils trouvaient toujours un moyen pour rendre les cours désagréables, et même les retenues, punitions et autre copiage de parchemin n’y faisaient strictement rien. Les deux maisons se détestaient depuis des siècles – je pense depuis la création de Poudlard – et cela ne s’améliorait pas d’années en années. Pourtant, si chacun y mettait un peu du sien, tout le monde pourrait vivre à peu près en harmonie. Je crois que je suis bien trop utopique. Ma mère disait toujours qu’il fallait avoir de l’espoir. L’espoir c’était la vie et que sans espoir, il n’y avait que la mort. Certes, c’était un peu radical mais en y regardant de plus près cela n’était pas tout à fait faux.

Je me suis étiré, alors qu’Eylops n’était plus qu’un tout petit point blanc dans le ciel. Abby recevrait sa lettre pour son petit-déjeuner. Le dimanche matin, elle se levait toujours tard. Prétextant qu’elle se levait tôt tous les matins de la semaine, le dimanche, elle rattrapait son sommeil. A vrai dire, Abby a toujours aimé les grasses matinées, et trainer au lit le dimanche lui faisait plaisir. Surtout que pour le coup, c’était son premier dimanche depuis deux mois où elle ne serait dérangée ni par mes insomnies, ni par les discussions Léna-Julian incessantes. Les deux-là aussi se levaient tôt. Ils avaient leur rituel du dimanche matin. Se lever tôt, se faire une tasse de thé, prendre leur couette, rester en pyjama et s’affaler dans le canapé et discuter durant des heures durant, en riant fort évidemment, pour réveiller toute la maison. Enfin Abby, principalement, moi étant déjà levé depuis longtemps.

Je suis resté encore, accoudé sur la rambarde de la volière, observant le paysage qui s’éveillait. Il m’a semblé entendre quelqu’un monter les escaliers de la volière mais je ne m’en suis pas plus occupé que ça. J’ai baillé en m’étirant de nouveau. L’année s’annonçait belle, surtout avec l’arrivée des Délégations Etrangères dans un mois. Pour une fois que le Ministre de la Magie fait quelque chose d’intéressant, il fallait le marquer d’une croix blanche. Lui, d’ordinaire si invisible aux yeux de la communauté sorcière. Honnêtement, il ne servait pas à grand-chose. Et si le monde tournait si mal aujourd’hui, il y était pour quelque chose, vu qu’il n’avait strictement rien fait pour empêcher ça. Enfin… aujourd’hui, l’heure était à la fête et le Tournoi de Quidditch entre les trois écoles était une bonne idée, qui allait, je l’espérais, souder un peu les élèves entre eux.




double de james potter & joshua carlisle.
Revenir en haut Aller en bas
 

Envoi postal [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Règlement de l'école :Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Specialis Revelio :: 
Poudlard
 :: 
Les étages
 :: Sixième Etage :: Volière
-